Comment démarrer la photographie immobilière

Comment démarrer la photographie immobilière

Les photos de qualité permettent de vendre plus rapidement. Avec la photographie immobilière, vous devez créer des photos dignes d’un magazine .
Pas d’inquiétude. Nous vous expliquerons tout ce que vous devez savoir pour démarrer la photographie immobilière.

Qu’est-ce que la photographie immobilière?

debuter-photo-immobilier

La photographie immobilière comprend les extérieurs et les intérieurs . Son but est de vendre ou de louer une propriété. Il doit montrer l’espace, les fonctionnalités, l’éclairage, la disposition et suivre des règles spécifiques. En d’autres termes, des plans larges et détaillés.
Les clients typiques de la photographie immobilière sont les agents immobiliers, les concepteurs, les architectes, les décorateurs et les constructeurs. Aussi ceux des maisons d’édition et de rédaction.
Comme vous le voyez, le champ d’application de la photographie immobilière est élevé. La concurrence entre photographes et entreprises est également élevée.

Équipement de photographie immobilière

L’appareil photo , le trépied et l’ objectif grand angle  sont des équipements essentiels pour la photographie immobilière. Je ne recommande pas d’utiliser un objectif à focale fixe; il vaut mieux avoir un peu de capacité de zoom.
Pour le capteur APS-C (petit format), un objectif avec une plage focale d’environ 10-24 mm sera parfait. Certaines marques auront des plages focales variables. Ce n’est pas grave de choisir quelque chose de différent, comme 10-22 mm ou 12-24 mm .

Pour le plein format, un objectif large fera également l’affaire. Quelque chose comme 14-24, par exemple. Mais je recommanderais d’aller plus loin et d’utiliser un objectif comme le 16-35. Il donne plus de polyvalence et vous n’utiliserez généralement pas le plus large tout le temps.
Certains photographes utilisent un éclairage supplémentaire. Si vous en faites partie, vous aurez besoin d’un flash cobra.
Godox est l’une des marques d’accessoires photos avec le meilleur rapport qualité/prix. Elle offre une gamme complète de choses dont vous aurez besoin pour la photographie immobilière.

Éclairage et photographie immobilière

L’éclairage est la partie la plus controversée de la photographie immobilière. Il existe deux types de photographes: ceux qui utilisent la lumière naturelle et ceux qui utilisent les flashs.
Les photographes en lumière naturelle doivent mélanger plusieurs expositions pour former une photo finale.

Les deux approches ont leurs propres avantages et inconvénients. Avec la lumière naturelle, vous n’avez pas à transporter tout un camion de matériel. Vous finissez également de filmer beaucoup plus rapidement.
Avec la lumière artificielle, il est beaucoup plus facile de modifier les cadres de fenêtre. Il est également facile d’en faire trop et de perdre le lien avec la réalité dans les photos finales.
Je préfère l’éclairage naturel et j’essaie d’éviter tout ce qui est lié aux flashs. Je n’y vois aucun besoin car je peux éditer et mélanger les expositions ensemble.

Comment prendre des photos immobilières

Cette section explique comment prendre des photos immobilières. Des conseils aux techniques spéciales.

La hauteur de la caméra affectera la perspective

La hauteur de la caméra est importante car elle affecte la perspective . D’après mon expérience, elle devrait être inférieure à la taille humaine. La règle d’or consiste à positionner la caméra à 20-30 centimètres au-dessus de la surface la plus élevée. Dans ce cas, une table ressemblera toujours à une table, pas à une seule planche de bois.
Certaines zones, comme la salle de bain, bénéficieront si la caméra est un peu plus basse que dans d’autres pièces. Les surfaces sont plus basses et tout est très proche.
Une autre règle d’or consiste à placer l’appareil photo un peu plus bas dans les zones étroites.

Comment garder les lignes verticales bien droites

debuter photographe immobilier

La règle essentielle pour la photographie immobilière est de maintenir les lignes verticales verticales. Ils ne devraient pas se courber, ils ne devraient pas se plier et ils ne devraient pas tomber d’un côté ou de l’autre. Toutes ces lignes doivent être verticales.
Certains appareils photo ont une fonction intégrée qui montre l’alignement de la photo. Cela aide, mais vous devez toujours affiner les sommets lors de l’édition. C’est simple à faire dans Lightroom. 

Que faire des éclairages intérieurs

En tant que photographe, je préfère que les lumières soient allumées. Je trouve que ça apporte de la chaleur aux photos et de la profondeur également. Mais cela entraine un mélange de températures de couleur avec mes flashs qui est plus dur à gérer techniquement que si j’éteignais les lumières. Je pense que vous devez faire des tests et regarder ce qui rend le mieux, en fonction de la maison et aussi de vos gouts. Après tout c’est vous l’artiste !
Récemment, j’ai photographié un appartement avec des ampoules nues, et ce fut une expérience douloureuse. Cela n’avait pas l’air bien du tout, et chaque ampoule surexposait la zone autour d’elle.
Lorsque vous photographiez des intérieurs, certaines propriétés ont un éclairage de bon goût qui ajoute à la photo; certains non. De plus, certaines propriétés pourraient avoir beaucoup de lumière naturelle comme caractéristique et cela est très utile pour photographie d’intérieur. 
Une chose importante ici – photographiez toute la propriété dans un style uni, ne mélangez pas.

Mélanger les photos dans Lightroom pour une exposition correcte

Une exposition correcte pour la photographie immobilière est un concept délicat. 
C’est un cas rare où vous pouvez exposer correctement d’un seul coup. Parfois, vous pouvez, en utilisant un ou plusieurs flashs. 
Parfois, vous devez créer de nombreuses prises de vue pendant la séance photo et les mélanger ensemble dans Lightroom plus tard. Il existe deux techniques principales:

  1. Pour le mélange HDR, vous effectuez 3 ou 5 expositions par photo, puis les combinez plus tard.
  2. Pour l’éclairage artificiel, l’idée est de créer autant de photos que nécessaire. Déplacez les flashs pour créer des ombres et des reflets appropriés et tout ce dont vous avez besoin.

L’autre chose importante est l’exposition correcte de la vue extérieure depuis les fenêtres. C’est un autre point controversé de la photographie immobilière!
Une approche dicte de se fondre d’une manière qui montre l’extérieur correctement exposé . Cela comprend la représentation du ciel bleu, des maisons, des arbres, etc.
L’autre méthode consiste à surexposer les fenêtres en les rendant blanches et brillantes. Quant à moi, cela dépend de la situation.
Si la vue extérieure ajoute à la valeur, je la montrerai. Je vais créer un mélange naturel, de sorte que la vue sera toujours un peu plus lumineuse que l’intérieur. Si l’extérieur n’ajoute aucune valeur, vous pouvez voire devez le surexposer.
C’est plus difficile à faire avec la technique HDR , et c’est pourquoi elle nécessite jusqu’à cinq photos pour créer une seule photo finale.

Pourquoi ne pas utiliser l’objectif le plus large possible

Quelle largeur est assez large? C’est une question contre-intuitive lorsque vous débutez dans la photographie immobilière. Vous ne devez pas utiliser l’objectif le plus large possible à l’angle le plus large pour la plupart de vos photos.
Certains agents immobiliers vous le demanderont. Mais c’est uniquement parce qu’ils aiment exagérer la zone en l’agrandissant. Dans un scénario normal, vous devez utiliser des plages focales de 18-24 mm.
Ces nombres sont la plage focale efficace; vous devrez faire quelques calculs si votre appareil photo est rogné.

De plus, vous aurez besoin d’un objectif encore plus long pour les détails et les prises de vue atmosphériques. J’utilise un 50 mm pour les deux, juste en me rapprochant / en m’éloignant du sujet.
Les plans atmosphériques montrent une partie de la propriété qui crée une ambiance ou une atmosphère particulière. Les plans détaillés montrent des caractéristiques intéressantes telles que des vases et des lampes impressionnantes.

À retenir lors de la prise de vue extérieure

prise de vue extérieure

Tout d’abord, la photo doit être claire de toute voiture, personne, etc. Doit être claire. Ce type de photographie immobilière est un excellent candidat pour vos meilleures compétences HDR si la lumière n’est pas parfaite . Le ciel doit être bleu et accueillant.
C’est pourquoi vous devez choisir la météo et la direction de la lumière. Faites des recherches et déterminez l’heure de la journée lorsque la lumière frappe le devant de la maison et soyez là à l’heure.

Il existe un sous-type de la photo extérieure. Certains clients veulent que vous photographiiez la maison au crépuscule . C’est le meilleur service qu’un photographe puisse fournir. Vous devez planifier ceci séparément du tournage principal.
Vous pouvez également comparer le prix au reste du tournage. Vous aurez besoin d’aide pour faire la photo.
Voici le processus:

  1. Pas de voitures ou autres choses distrayantes devant la maison;
  2. Allumez toutes les lumières à l’intérieur;
  3. Installez un trépied et composez une photo. Effectuez ensuite plusieurs prises de vue pendant que la lumière ambiante diminue jusqu’à ce que les lumières artificielles apparaissent trop fortes;
  4. Pendant l’édition, prenez l’une des premières photos comme photo de base. Ensuite, placez quelques clichés ultérieurs sur le dessus et mélangez-les en mode Éclaircir. Utilisez l’opacité pour manipuler la luminosité des lumières.

Comment modifier la photographie immobilière

Post-traitement d’une seule exposition

Tout d’abord, parlons du scénario chanceux où vous pouvez obtenir une photo à la bonne exposition unique. Dans ce cas, l’édition est simple:

  1. Corrigez les distorsions;
  2. Redressez les verticales;
  3. Supprimez les reflets;
  4. Remontez les ombres;
  5. Obtenez la bonne température de couleur;
  6. Corrigez la luminosité / le contraste / la saturation.

Fusion de plusieurs prises de vue au flash

Faites l’édition de base (comme je l’ai dit ci-dessus) et appliquez-la à toutes les photos. Chargez ensuite les images dans des calques dans Photoshop puis, à l’aide de masques, mélangez les images une par une. Et puis terminez l’édition de la photographie immobilière comme vous le feriez pour n’importe quelle prise de vue ordinaire.

Fusionner en HDR

Il existe trois façons modernes d’effectuer cette action:

  1. Mélangez directement dans le convertisseur brut (ACR ou Lightroom). Ces jours-ci, Adobe fait un travail fantastique en mélangeant des choses. J’utilise cette méthode. Vous devez sélectionner toutes les photos, faire un clic droit puis choisir Fusionner en HDR . Le plus souvent, cela fusionnera même les fenêtres.
  2. Parfois, vous devez les fusionner manuellement si la méthode ci-dessus échoue. C’est encombrant et pas du tout moderne. Vous pouvez utiliser un masquage manuel ou un masquage de luminosité ou une combinaison de ceux-ci. J’ai tendance à mélanger autant que possible en utilisant la première méthode, puis à terminer par la fusion manuelle si nécessaire.

Conclusion

La photographie immobilière, c’est comme habiller la maison pour une entrevue. L’impression initiale attire les acheteurs de maison ou les clients potentiels.
Faire l’effort supplémentaire et rendre ces photos de première classe en quelques étapes simples en vaut la peine.

A propos de l'auteur

Johanna Jardin

Photographe d'architecture depuis bientôt 10ans, je gère ce blog sur la photographie d'immobilier avec plusieurs amis rédacteurs issus du monde de la photo ou du marketing immobilier.